Cloupad, un outil de gestion de tâches quotidiennes en ligne

cloupad

 

Cloupad est un outil de gestion de tâches quotidiennes en ligne très simple et très visuel.

Dans sa version gratuite, il offre assez de fonctions pour un faire un agenda de tous les jours.

  • Il est constitué de deux lignes de cartes « les pads ».
  • Les pads recoivent une liste de notes à une ligne, les tâches.
  • La 1ère ligne correspond aux pads des jours de la semaine en cours.
  • La 2ème ligne peut recevoir des pads (en nbre limité dans la version gratuite) qui ne sont pas liés aux jours de la semaine,
    genre « A faire ».
  • On peut déplacer les tâches d’un pad à l’autre.
  • On peut se déplacer de semaine en semaine dans le calendrier, soit sauter à un jour précis.

Application très jeune, on regrette pour l’instant

  • que les tâches soient constituées d’une seule ligne de texte.
  • qu’il ne soit possible de définir aucune récurrence.
  • qu’il soit quasiment impossible de déplacer une tâche d’une semaine à l’autre: on peut, comme contournement,
    – déplacer la tâche dans un des pads inférieurs.
    – changer de semaine.
    – puis re-déplacer la tâche là où il faut.
  • qu’il ne soit qu’en anglais
  • que les gestions des préférences soit assez chaotique: rafraichissement aléatoire, boutons parfois invisibles, …

Une version premium apporte un nombre illimités de pads et la personnalisation du thème d’arrière-plan.

Mais bon, c’est jeune, gratuit et visuellement bien foutu.

Bullseye, le Webclipper au format Markdown

Bullseye est un bookmarklet de Brett Terpstra (le développeur de nvAlt soit-dit en passant…) qui permet de copier&convertir l’ensemble d’une page Web en un texte au format Markdown.
Cette application est toujours en version beta..

Utilisation

Tout d’abord, il faut bien sûr copier le bookmarkIet vers sa barre de favoris. Il est disponible sur la page de Bullseye.
Ensuite, si on veut copier&convertir le contenu dune page Web, il suffit simplement de cliquer sur le bookmarklet.

  • Vous verrez ensuite apparaître un bord rouge autour du texte, bord rouge qui s’étend/se rétrécit avec le déplacement de votre souris.

NDLR: Ce mécanisme d'extension de zone à partir des mouvements de la souris n'est d'ailleurs pas encore très clair à mes yeux.

  • Une fois la sélection adéquate, cliquez et après une seconde, une version Markdown de votre sélection est affichée dans une nouvelle page en lieu et place de la page consultée (dommage, j’aurais bien voulu que ce soit par défaut dans un nouvel onglet).

Il vous suffit alors de copier le texte Markdown en utilisant le bouton ad-hoc.
Et si nvAlt est lancé, un « ⌘⇧ V »  fabriquera une nouvelle note avec le contenu du presse-papiers.
Notez que d’autres options sont présentes sur la page de du texte Markdown, mais je n’ai pas encore pris la peine de les explorer.

En tout cas, voici une version « markdownifiée » du WebClipper d’Evernote !

Haroopad, un sympa éditeur Markdown

Haroopad est un éditeur Markdown en provenance de Corée du Sud.

Aperçu

Existant uniquement en anglais, il peut être aisément configuré et peut même poster dans Evernote ou sur Tumblr via email.

##Pro(+)
* Facile à configurer.
* La plus part de la syntax Markdown set accessible via menus… au cad où l’on ne se souviendrait plus des raccourcis.
* Publie sur Evernote ou Tumblr.

##Con (-)
* Publication par email, pas de connexion au site (pour récupérer par exemple les tags, ..)
* Pas de notes de fin page !
* La doc sur le site est un mix d’anglais et de coréen 🙁

Les tables et le Markdown

Si il y a bien quelque chose qui est compliqué en Markdown, ce sont bien tes tables.

La syntaxe  est très compliquée:

Il existe pourtant un éditeur de tables en ligne qui facilite le travail (en anglais).

  1. On choisit le style de table
  2. On remplit la table des données nécessaires.
  3. On génère la table
  4. On copie la syntaxe MD que l’on colle dans son éditeur MD favori.

Popclip, le couteau suisse de la sélection

Popclip est un utilitaire Mac qui, à partir d’une sélection, offre un panel d’actions possibles.

Une fois une sélection faite dans un document, une page Web, …, Popclip fait apparaitre une petite barre de tâches:

Popclip en action

qui vous offre une série d’actions à faire sur cette sélection. Si cette barre de tâches ressemble à deux gouttes d’eau à l’action « Copier/Coller » disponible sur iOS, Popclip pousse le bouchon beaucoup plus loin…

Les bonnes actions selon ce que vous avez sélectionné

Le point fort de Popclip est que, selon ce que vous sélectionnez, l’outil vous propose le panel des actions les plus adéquates.
Par exemple, si vous sélectionnez quelques mots contigus, Popclip vous propose non seulement de les copier, mais aussi d’en effectuer la recherche sur la Web.
Mais aussi:
+ Si vous sélectionnez une adresse email, Popclip vous propose, en autres, de composer un nouveau email avec cette adresse.
+ Si vous sélectionnez plusieurs phrases, Popclip vous proposera, par exemple, de l’envoyer vers Evernote ou nvAlt, ou même de créer une tâche dans Things, ..
+ Si vous sélectionnez un lien, vous pourrez, par exemple, en obtenir une version raccourcie raccourcie

L’interface est entièrement personnalisable…

On peut définir l’ordre d’apparition des choix d’actions, les applications pour lesquelles on ne veut pas que Popclip apparaisse, …
On peut aussi désactiver temporaire des actions ou les supprimer tout simplement.

Des tonnes d’extensions

Popclip peut recevoir de nombreuses d’extensions. Le site du concepteur en répertorie déjà plus de 90, souvent liées à des outils de productivité connus comme Evernote, DevonthinkPro ou nvAlt.

Mais il existe aussi d’autres extensions offertes par des développeurs indépendants, comme la série Brett’s popclip extensions sur le formatage de texte et le Markdown.

Un gain de productivité énorme

A titre de mise-en-bouche, voici une revue en anglais qui présente de manière succincte Popclip.
Vous comprendrez vite que Popclip non seulement remplace de nombreuses extensions de browser (ou bookmarklet) mais que, s’adaptant de lui-même à la sélection, cet outil (disponible à quelques euros sur le MacStore) va, j’en suis sûr, booster votre productivité.

Task.li, une liste de tâche collaborative sans se prendre la tête

Tasl.li est un outil permettant de créer une liste de tâches collaborative à partir d’un simple email, pour peu que l’on respecte une simplisme syntaxe.

Comment ?

(1) Composez un email en insérant dans le corps du mail une liste de tâches qui respecte la syntaxe suivante:
+ chaque tache commence par un « – » suivit d’un blanc
+ une tâche par ligne

(2) Incluez « mail@task.li » dans la liste des destinataires… et tant que l’on y est dans le champ Cc pour ne pas perturber les autres adresses.

Exemple tiré du site de l'auteur

Donc juste un email, même pas besoin de s’inscrire sur le site ou de se connecter via Twitter ou autre FB !

La liste

Les récipiendaires de l’email (mais aussi l’expéditeur) vont recevoir en retour un email avec le lien vers la liste des tâches ainsi créée.

Vous et vos collaborateurs pouvez ainsi éditer la liste, marquer des tâches « dues » ou même en rajouter: les modifications sont notifiées à l’initiateur de la liste chaque jour.
Vous pouvez aussi la détruire: il s’agit là du seul point noir de cet outil, le privilège de suppression devant être réservé à mes yeux au seul créateur de la liste.

NB: un des développeurs de cette application n’est autre que Gregor Martynus, le concepteur du défunt  minutes.io.

ENaddress: vos emails dans Evernote

###Qu’est-ce que c’est ?
Toutes les formules Evernote possèdent une adresse email où l’on peut envoyer des notes par email.
Cet email est du type: <nom_utilisateur_Evernote.eaabb@evernote.com
Toutes ?
Non. La version Basic n’a pas cette fonctionnalité.
C’est une grosse erreur de marketing à mes yeux, mais c’est un fait.
Et c’est là qu’intervient ENadrdess.
Une fois connectée à Evernote, ENaddress peut être utilisée comme relai de courrier pour envoyer des notes par emails vers un carnet d’Evernote.
Et c’est gratuit.

###Principe
Lorsque vous vous enregistrez sur ENadrdess, on vous demande de vous connecter à votre compte Evernote.
C’est standard pour toutes les appuis qui utilisent l’API d’Evernote. Cette connexion ne sera d’ailleurs valable qu’un an. Il faudra la renouveler régulièrement donc.

Une fois enregistré, ENaddress vous propose de créer des adresses email pour chaque carnet de notes Evernote dans lequel vous désirez stocker des notes.
L’adresse email est du type: <nom_utilisateur_Evernote>.<mot_clé>@enaddress.com.
Le <mot_clé> est libre, mais autant le créer de manière à ce qu’il rappelle vers quel carnet de notes l’email sera envoyé.
Par exemple: <nom_utilisateur_Evernote>.bouquins@enaddress.com pour que les envois tombent dans le carnet « bouquins » de votre Evernote.

Sans mot clé, c’est le carnet Inbox de défaut qui est ciblé.

Il ne vous reste plus qu’à enregistre vos différentes adresses dans votre courrielleur et c’est parti.

###Tarifs
L’outil est (jusqu’à présent) gratuit.

###Ou puis-je le trouver ?

https://enaddress.com

###Mais ?
Seul inconvénient, les emails passent par le server de ENaddress !

Qu’est-ce que le Markdown ?

Le but de la syntaxe Markdown est d’offrir une syntaxe facile à lire et à écrire.

C’est-à-dire qu’un document formaté selon Markdown devrait pouvoir être publié comme tel, en texte, sans donner l’impression qu’il a été marqué par des balises ou des instructions de formatage
Markdown est donc un moyen d’ajouter du formatage à un texte (à la manière du HTML ou du texte enrichi) mais sans utiliser de menus ou de clics de souris: juste en utilisant une ponctuation spéciale !

Cette syntaxe a été inventé par Daring Fireball 1 2

Pour qui ?

Pour tous ceux qui aime taper du texte « plein » et qui n’aime pas jouer avec des menus.
Pour tous qui veulent un minimum de formattage sans devoir lancer des usines à gaz comme MSWord.

La syntaxe par l’exemple

le chapitrage via des #

l’italique via un *
le gras via **
+ une liste à puces automatique via des +
+ etc
+

Les listes

  1. une liste numérotée automatique via un chiffre \1.

Les liens

Un lien: [nom](lien)
Exemple: Daring Fireball

Une image : ![nom](lien)
Exemple: image

Autres

Une citation qui ne passe pas très bien
dans nvAlt

un bloc de texte qui ne se montre pas clairement
alors que Markable le montre bien.

Prévisualisation ?

Bien sûr, qui dit syntaxe de formattage, dit « Prévisualisation du résultat ». Tous les éditeurs Markdown ont un « Preview » du fichier formaté, que ce soit en live ou via un raccourci clavier comme dans Byword par exemple.
Cependant parfois, la fenêtre de « Preview » scrolle mal, surtout si l’on tape vite du texte.

Multimarkdown

Multimarkdown est une extension (pas toujours bien comprise par les blogs) à la syntaxe qui permet de faire, entre autres:

  • des tables
  • des notes de fin de page
  • du code
  • les listes peuvent être à multi-niveaux
  • 2ème niveau
  • 3ème niveau

Et bien d’autres choses.
Il a été inventé par Fletcher Penney

Le gros point noir du Markdown: la gestion du saut de ligne

Multimarkdown propose une alternative pour gérer le saut de ligne en introduisant le double espace en fin de ligne.
Car le saut de ligne est bien le seul point noir du Markdown de base. En effet, par défaut, pour passer à la ligne il faut taper deux Return:
+ le 1er pour finir la ligne courante,
+ le deuxième pour passer à la ligne.
Et force de constater que certains éditeurs ou blogs n’apprécient pas tellement.
Démonstration.

Ligne avec un seul Return
On voit que la deuxième ligne colle à la 1ère

Ligne avec deux Returns

pour simuler un saut de ligne: espace trop grand !

Avec deux espaces en fin de 1ère ligne
Cela va mieux !

Quel est l’avantage du Markdown ?

  1. Bien sûr, en premier lieu, le gros avantage de pouvoir introduire du formatage rien qu’au clavier.
  2. Le poids du document est évidemment réduit par rapport à MSWord
  3. La pluspart des éditeurs permettent de convertir le document au format HTML, ce qui permet de l’envoyer directement sur des sites, blogs ou forums qui ne comprennent que le pur HTML
  4. On peut donc facilement gérer un site sans se plier au formalisme du HTML, ni à l’éditeur de notes imposé par le site.
  5. Export direct vers des standards HTML, OMPL, PDF 3

Et ses inconvénients ?

  1. Impossible d’insérer directement des images: il faut passer par un lien, donc il faut uploader l’image sur un server quelque part.
  2. L’insertion d’un caractère spécial demande que l’on échappe ce caractère: par exemple, si je tape une étoile devant un mot, je passe en mode italique. Pour faire vraiment apparaître une simple étoile, je dois l’échapper avec le caractère anti-slash: \ comme ceci: *. Cet anti-slash est natif sous Windows, mais loin de l’être sous Mac puis qu’il faut se fendre d’un shift-pomme-/.

Pour se familiariser avec la syntaxe

Web: Dingus
Web: Pencil

Les outils (liste réduite)4

Mac

  • Byword(payant), Haroopad, Mou
  • nValt (gestionnaire de notes)
  • MarsEdit (éditeur de site)

iOS

  • Byword, iAWriter(payant), Drafts

Web

  • Markable, Draft, Hashify, StackEdit

Remarques

  • Byword est de loin le plus puissant. C’est le seul (avec Markable) qui gère correctement les tables, les notes de fin de page. Par contre, ces dernières sont très mal exportées vers le HTML

  • Haroopad et Mou sont les plus faciles à utiliser parce qu’ils offrent une fenêtre de Preview en live. Malheureusement, ils interprètent très mal les tables, notes de page et tdm.

  • nValt est le gestionnaire de notes Markdown le plus complet et il est gratuit


  1. Une explication en français 

  2. Une autre explication 
  3. les liens passent parfois mal, comme avec Byword ! 
  4. 78 outils pour le Markdown en anglais 

Evernote, les formules tarifaires

Evernote Basic

  • Stockage illimité
  • Synchro toute plateforme
  • Partage de carnet
  • Recherche dans notes texte
  • 60 Mo de trafic mensuel
  • 25 Mo par note
  • Accès hors ligne sur bureau uniquement
  • Support via forum uniquement
  • Publicité dans l’application (pas intrusive du tout)

Evernote Plus

Basic +

  • 1 Go de trafic mensuel
  • 50 Mo max par note
  • Stockage de note via email
  • Penultimate: option de papiers illimités
  • Accès hors ligne sur bureau et mobile
  • Support client standard

20 euros par an

Evernote Premium

Evernote Plus +

  • 10 Go de trafic manesuel
  • 200 Mo max par note
  • Indexation et recherche dans PDF, documents Office, images et fichiers attachés
  • Annotation PDF
  • Mode présentation
  • Passage d’un compte à l’autre
  • Numérisation de cartes de visite
  • Publicités masquables
  • Support client prioritaire avec chat
  • Time Machine sur les notes

40 euros par an

Toutes les limitations

###Notes

  • Plus possible d’augmenter temporairement son quota de téléchargement

Les applications autour d’Evernote

Skitch (Evernote) (Android iPad iPhone Desktop)

Outil gratuit de capture d’écran avec stockage dans Evernote.
Possibilité d’annoter les images capturées.

Penultimate (Evernote)

Outil gratuit de prise de notes mansucrites.
Pas aussi puissant que Noteshelf, mais permet néanmoins de s’initier à l’écriture manuscrite.
Gestion de la zone « paume des mains »

Scannable (Evernote)(iPad iPhone)

Outil gratuit permettant de prendre des photos de pages de documents (de tickets, ..) et
de les stocker dans Evernote. Evernote Premium offre en plus la recherche dans ces documents (OCRisation)

Noteshelf (iPad seulement)

Application payante de prises de notes manuscrites (avec dessin).
Pour moi la plus complète: pls outils d’écriture, plusieurs feutres de dessin, gestion de carnets, gestion de style de pages, …
Email de notes, stockage dans Dropbox aussi. Gestion très poussée de la zone « paumes des mains »
Avec Livescribe3, permet la synchro en live.

Sunrise (Android iPad iPhone Web)

Sunrise, c’est un calendrier gratuit qui peut centraliser les rappels que vous avez placés sur des notes dans Evernote.

Swipes (Android iPad iPhone)

Swipes est une application gratuite permettant de gérer des tâches et est totalement intégré à Evernote.

  • Swipes scan vos emails et peut les convertir en tâches (rappels, récurrence, report, délégation, …). On peut aussi attacher une note Evernote à cette tâche.
  • Mais Swipes peut aussi prendre une note Evernote et la transforme en tâches. Si la note contient des cases-à-cocher, elles seront converties en sous-tâches.

Swipes est une appui dans le pur style GTD: elle demande cependant un temps d’apprentissage pour se familiariser avec ses gestures.

CloudMagic (Android iPad iPhone)

CloudMagic est une courrielleur gratuit spécialisé qui permet de convertir tout email en une tâche.
Au niveau GTD, cette application est un cran en-dessous de Swipes, mais par contre :

  • elle se connecte à beaucoup de services de courriers: Gmail, Yahoo, Outlook, Exchange, iCloud, …
  • elle se connecte à beaucoup plus d’applications tierces: OneNote, Todoist, …

Zapier (Web)

Zapier est un site Web permettant (un peu comme IFTTT) de créer des scripts qui couplent deux applications entre elles et effectuent des actions lorsqu’un événement apparait dans une des applis.
Par exemple, vous pouvez automatiser le sauvetage dans Evernote de tout email que vous auriez signaler comme « Important » dans Gmail.
L’outil offre une version gratuite, Basic, Premium et Business.
L’application gratuite permet de se faire une idée ou de l’utiliser dans des situations simples, car c’est là que le bas blesse: en version gratuite, on ne peut exécuter les scripts qu’une centaine de fois.

Postach.io (Web)

C’est un blog qui utilise des notes Evernote spécialement targuées comme posts.
Une fois connecté à votre compte Evernote, postach.io vérifié de manière régulière la présence de notes à poster et s’exécute.
Lorsque je l’avais testé, ce système présentait un gros problème: si on supprimait une note déjà publiée, la suppression effective du blog était plus qu’aléatoire.