Cloupad, un outil de gestion de tâches quotidiennes en ligne

cloupad

 

Cloupad est un outil de gestion de tâches quotidiennes en ligne très simple et très visuel.

Dans sa version gratuite, il offre assez de fonctions pour un faire un agenda de tous les jours.

  • Il est constitué de deux lignes de cartes « les pads ».
  • Les pads recoivent une liste de notes à une ligne, les tâches.
  • La 1ère ligne correspond aux pads des jours de la semaine en cours.
  • La 2ème ligne peut recevoir des pads (en nbre limité dans la version gratuite) qui ne sont pas liés aux jours de la semaine,
    genre « A faire ».
  • On peut déplacer les tâches d’un pad à l’autre.
  • On peut se déplacer de semaine en semaine dans le calendrier, soit sauter à un jour précis.

Application très jeune, on regrette pour l’instant

  • que les tâches soient constituées d’une seule ligne de texte.
  • qu’il ne soit possible de définir aucune récurrence.
  • qu’il soit quasiment impossible de déplacer une tâche d’une semaine à l’autre: on peut, comme contournement,
    – déplacer la tâche dans un des pads inférieurs.
    – changer de semaine.
    – puis re-déplacer la tâche là où il faut.
  • qu’il ne soit qu’en anglais
  • que les gestions des préférences soit assez chaotique: rafraichissement aléatoire, boutons parfois invisibles, …

Une version premium apporte un nombre illimités de pads et la personnalisation du thème d’arrière-plan.

Mais bon, c’est jeune, gratuit et visuellement bien foutu.

MacOsx Sierra: il faut peut-être réactiver le TRIM de votre SSD

Si vous passer à MacOsx Sierra et que vous possédez un disque tierce SSD, la fonction TRIM pourrait avoir été désactivée.

Vous pouvez vous en rendre en compte dans les informations système:

trim1

Pour réactiver le TRIM, on passe par le terminal et la commande trimforce enable:

trim2

( c’est du « sudo », donc il faudra votre password d’admin)

 

(d’après une idée originale de notre membre Claudy)

Gros soucis des scanners ScanSnap de Fujitsu sous macOs Sierra

La note (anglais)

En résumé:

  • de manière aléatoire
  • pour tous les scanners de la gamme, y compris celui vendu par Evernote

 

les fichiers PDFs générés par les drivers de ces scanners

  • peuvent faire apparaitre des pages blanches (= perte de contenu) lorsqu’ils sont transformés en PDFs indexables, donc dans lesquels on peut faire des recherches externes par mots-clés. Pages blanches ou pages devenues noir&blanc. De toute façon, le contenu est perdu !
  • c’est le cas des fichiers indexés par Evernote, mais cela ne concerne pas uniquement Evernote: d’autres applis peuvent indexe ces fichiers comme DevonThink, OneNote, Dropbox ou bêtement GDrive
  • même le QuickMenu de macOs Sierra peut ajouter son grain de sel.
  • et pas uniquement les PDFs que vous allez scanner et indexer demain sous macOs Sierra… non, même ceux scannés avant la mise-à-jour Sierra !

Bref du gros grain de sel !

Fil de discussion sur Evernote (anglais)

 

Trouver le flux RSS d’un site…

… lorsque le site ne vous le propose pas explicitement

La plupart des sites proposent explicitement de s’abonner via un flux RSS.

C’est un standard de facto

Mais parfois l’URL du fluc n’est pas proposée. Alors comment faire ?

 

1. D’abord il faut afficher le coude source HTML de la page.

Souvent, c’est un simple clic-droit, puis Afficher le code source.

Parfois, même le raccourci pomme-u.

Sinon, il faut passer par quelque chose comme Outils > Developpeur

2. Ensuite dans la page affichée

Chercher une URL qui serait référencée par le mot feed, flux ou RSS.

Par exemple:

<link rel="alternate" type="application/rss+xml" title="Blockchain France &raquo; Flux" href="https://blockchainfrance.net/feed/" />

Prenez bien le flux principal du site (ou de la catégorie)… pas le flux des commentaires !

Si en faisant une recherche dans le code source, vous ne trouvez pas le flux RSS, c’est qu’il est quasiment sûr que ce site ne possède pas de flux RSS.

3. Enfin

Il ne vous reste plus qu’à récupérer ce précieux flux RSS et l’insérer dans votre logiciel de gestion de flux ou dans la barre d’adresses de votre navigateur si vous gérer ces flux via votre navigateur (Marque-pages Dynamiques).

 

Bullseye, le Webclipper au format Markdown

Bullseye est un bookmarklet de Brett Terpstra (le développeur de nvAlt soit-dit en passant…) qui permet de copier&convertir l’ensemble d’une page Web en un texte au format Markdown.
Cette application est toujours en version beta..

Utilisation

Tout d’abord, il faut bien sûr copier le bookmarkIet vers sa barre de favoris. Il est disponible sur la page de Bullseye.
Ensuite, si on veut copier&convertir le contenu dune page Web, il suffit simplement de cliquer sur le bookmarklet.

  • Vous verrez ensuite apparaître un bord rouge autour du texte, bord rouge qui s’étend/se rétrécit avec le déplacement de votre souris.

NDLR: Ce mécanisme d'extension de zone à partir des mouvements de la souris n'est d'ailleurs pas encore très clair à mes yeux.

  • Une fois la sélection adéquate, cliquez et après une seconde, une version Markdown de votre sélection est affichée dans une nouvelle page en lieu et place de la page consultée (dommage, j’aurais bien voulu que ce soit par défaut dans un nouvel onglet).

Il vous suffit alors de copier le texte Markdown en utilisant le bouton ad-hoc.
Et si nvAlt est lancé, un « ⌘⇧ V »  fabriquera une nouvelle note avec le contenu du presse-papiers.
Notez que d’autres options sont présentes sur la page de du texte Markdown, mais je n’ai pas encore pris la peine de les explorer.

En tout cas, voici une version « markdownifiée » du WebClipper d’Evernote !

Gestionnaire de tâches sous MacOsx

Résumé de ma présentation du 03 Septembre

Quel critères de choix ?

  • simplicité
  • rappels, recurrence
  • backup, cloud
  • collaboration
  • Cross-platform, Web
  • gratuité vs Premium

Le plus ancien sur le marché, et néanmoins puissant (+ Premium)

  • Remember The Milk

Les plus simples en gratuit

  • Todo.txt
  • Google Keep

Le plus complet en gratuit

  • Producteev

Les plus simples (+ Premium)

  • 2Do
  • TickTick
  • Wunderlist
  • Todoist
  • Trello
  • Any.do
  • Clear
  • Toodledo
  • Nirvana

Complets et totalement intégrés à MacOsx/iOs

  • Things

Professionellement, le plus puissant et totalement intégré à MacOsx/iOs

  • Omnifocus

Les plus polyvants: gestion de projets, collaboration, ..

  • GTDNext
  • Nozbe
  • IQTell
  • Asana
  • FacileThings
  • Wrike

Les outsiders.. parce qu’ils ne servent pas qu’à çà !

  • Evernote
  • Checkvist
  • Workflowly

Les inclassables

  • Daysprint: des petites cartes qui s’empilent selon le niveau d’énergie requis, la priorité. Avec un sablier Pomodoro. Mais sans connection avec le reste du moment. Bref, un petit bijou sympa.
  • Kanbanflow: la méthode des cartes-Kanban.

References

Tableaux comparatifs:

Lima votre cloud personnel: quelques précisions

Lima est un boitier auquel on attache un disque dur et qui permet alors d’utiliser ce disque comme cloud personnel.

Je ne liste pas les détails que vous trouver sur le site du constructeur, mais après l’expérience de Roger, je précise quelques points en recopiant ci-après les réponses officielles du support Lima

Lima crypte vos données

En effet, pour des raisons de sécurité, Lima crypte les données dans le disque dur.
Dans le cas où le disque dur est malencontreusement volé, le voleur lui-même n’aura pas accès aux fichiers stockés dans le disque.
Cependant, nous travaillons actuellement sur une fonctionnalité qui sera ajoutée dans les Préférences de l’application Lima pour permettre l’export des données de votre disque dur Lima vers votre ordinateur.En effet, pour des raisons de sécurité, Lima crypte les données dans le disque dur.
Dans le cas où le disque dur est malencontreusement volé, le voleur lui-même n’aura pas accès aux fichiers stockés dans le disque.
Cependant, nous travaillons actuellement sur une fonctionnalité qui sera ajoutée dans les Préférences de l’application Lima pour permettre l’export des données de votre disque dur Lima vers votre ordinateur.`

Le problème est que si le fichier .Lima de cryptage est corrompu, si les servers de Lima (car oui il faut enregistrer l’appareil chez Lima) sont morts -> pas accès aux fichiers.

Si vous voulez changer de disque dur, il faut faire appel à eux !

Nous avons un guide en ligne qui vous indiquera la marche à suivre pour changer le disque dur attaché à votre Lima.
Dans le cas où vous avez formaté votre ancien disque dur ou le disque dur lui même est endommagé, vous pourriez nous contacter pour qu’on puisse faire quelques manipulations de notre côté.
Cependant, je porte à votre connaissance que nous travaillons déjà sur la fonctionnalité de changement de disque dur afin que vous puissiez le faire par vous-même.

Oui, parce que une fois que le disque est pairé avec le Lima… donc identifier sur les servers Lima, si on veut changer de disque, ben il faut passer par eux.

Quid alors du sauvetage des fichiers du précédent dd vers le nouveau ?

 

Le format du disque dur dépend de l’ordinateur principal

Effectivement, les disques durs liés au boîtier doivent être formatés en NTFS si l’ordinateur principal est Windows et en HFS+ si ce dernier est un Mac.
Le nombre d’appareil lié au boîtier Lima est illimité et vous pourriez utiliser en même temps un ordinateur Windows et Mac.
Il suffit que le disque dur soit formaté suivant le formatage requis par l’ordinateur principal.
Par exemple, lors de la création du compte Lima, vous disposez d’un Mac. Ce qui signifie que votre disque soit formaté en HFS+ .
Le format dépend de l’ordinateur principal.

Soit. Mais alors…

Plus tard, si vous voulez utilisez un Windows, vous pourriez installer l’application Lima et vous retrouverez vos fichiers dans le disque dur sans avoir à formater ce dernier en NTFS.

Là, je ne piges plus !

 

Et si j’ai déjà des données dessus ?

Aussi, je tiens à vous informer que la fonctionnalité de brancher un disque dur stockant déjà des données sur votre dispositif Lima fait également partie de notre feuille de route.

Oui, parce que au branchement, si le fichier de cryptage .Lima n’est pas là, le disque est formaté !

 

Oui, le disque dur est accessible en nomade (et sur iOs)

Mais il faut passer par les serveurs de Lima.

Et çà, est mieux/moins bien que Google, le cloud d’Apple ou de Microsoft ?

 

Mais c’est vrai que l’on peut ainsi avoir 7Tb de cloud accessible partout, même hors ligne

Je rappelle quand même que tous les providers d’hébergement(genre Infomaniak ou autres Ovh) ont des prix compétitifs pour le backup de données ou même (mais un peu plus cher) pour le cloud.

Et puis, sur Mac, il y a toujours le partage Web.

 

Haroopad, un sympa éditeur Markdown

Haroopad est un éditeur Markdown en provenance de Corée du Sud.

Aperçu

Existant uniquement en anglais, il peut être aisément configuré et peut même poster dans Evernote ou sur Tumblr via email.

##Pro(+)
* Facile à configurer.
* La plus part de la syntax Markdown set accessible via menus… au cad où l’on ne se souviendrait plus des raccourcis.
* Publie sur Evernote ou Tumblr.

##Con (-)
* Publication par email, pas de connexion au site (pour récupérer par exemple les tags, ..)
* Pas de notes de fin page !
* La doc sur le site est un mix d’anglais et de coréen 🙁

Les tables et le Markdown

Si il y a bien quelque chose qui est compliqué en Markdown, ce sont bien tes tables.

La syntaxe  est très compliquée:

Il existe pourtant un éditeur de tables en ligne qui facilite le travail (en anglais).

  1. On choisit le style de table
  2. On remplit la table des données nécessaires.
  3. On génère la table
  4. On copie la syntaxe MD que l’on colle dans son éditeur MD favori.